Quand la feuille de route du politique fait « son ours »

Virtutem, mente, coronat Intelligence, probité, travail (devise des imprimeurs) Ainsi parlaient typographes, imprimeurs, ouvriers, apprentis. Vocabulaire détourné pour motifs politiques. Le Naïf (patron) a beau dire et rebiffer sans arrêt au truc, jurant toutes les virgules et deux points-ouvrez les guillemets que les affaires vont reprendre, il a beau promettre aux attrapes-sciences (jeunes apprentis) qu’il va tout faire pour qu’ils[…]

Lire la suite →
Cherchez l'erreur, Mélanie Talcott

Cherchez l’erreur

Le destin d’un livre auto-édité dépend-il en partie de sa visibilité sur les réseaux sociaux ? A chaque nouveau livre écrit et publié de manière indépendante et autonome, par choix assumé ou par refus, voire la plupart du temps par silence impoli, des éditeurs, l’enthousiasme au mieux, les illusions au pire, reviennent. La foi est faite de doutes. Les questions sont[…]

Lire la suite →
Entre deux mondes,Olivier Norek,la Jungle,Calais,Michel Lafon

Entre deux mondes, Olivier Norek

Là-bas, ça pue le sang, les coups, la torture, le meurtre, le viol, la putréfaction des corps abandonnés à même le sol. Une terreur cataleptique fait de vous une victime, un bourreau ou encore un collaborateur. Les machettes anatomisent, les balles déchiquètent, les bombes pulvérisent. La folie porte le masque de la mort. Ici, ça pue la pisse, la merde,[…]

Lire la suite →
Ami de l'autre rive,Mélanie Talcott,poésies

Ami de l’autre rive

Poésies Quatrième de couverture Passage Le bruit monotone du train Qui sillonne ces champs où il n’y a personne, Et où tu dansais ta vie… La mort en sourdine comme une rhapsodie sanguine… Cette page de tendresse Dans l’invisible de tes détresses Comme autant de chemins de traverse… Viens, apaise tes chagrins, La nuit toujours contient tous les matins Préface[…]

Lire la suite →
Goodbye Gandhi,Mélanie Talcott,Prix du polar autoédité 2016

Goodbye Gandhi

PRIX du POLAR AUTOEDITE 2016 Quatrième de couverture Exit le Taj Mahal, le nirvana et autres foutaises pour touristes en mal d’imagination. C’est à une plongée plein pot dans la crudité de l’Inde à laquelle nous convie Mélanie Talcott. Sous couvert de l’enquête policière déclenchée par le meurtre d’une grande figure de l’humanitaire, l’auteur nous immerge dans une Inde moderne[…]

Lire la suite →
Alzheimer... Même toi, on t'oubliera, Mélanie Talcott,L'Ombre du Regard

Alzheimer… Même toi, on t’oubliera

La folie est le rêve d’un seul.La raison est sans doute la folie de tous André Suarès Quatrième de couverture « Transmettre est l’un de nos devoirs terrestres, un passage obligé, une porte entre les mondes. » Norma a consacré une grande partie de sa vie à soigner les autres, jusqu’ au jour où elle bascule sans crier gare de[…]

Lire la suite →
Les Microbes de Dieu,Mélanie Talcott,L'ombre du regard eds.

Les Microbes de Dieu

Quatrième de couverture Nous ne pouvons imaginer une autre société si nous ne rêvons pas d’abord à ce que nous pouvons être, acte créateur s’il en est, fondé sur l’adage simple mais galvanisant : du bien-être de tous, dépend celui de chacun. L’histoire de Sasha Miller, photographe de guerre, est aussi la nôtre. Toutes les horreurs qu’elle a visionnées, les[…]

Lire la suite →
Chroniques de l'Ombre du Regard (2011-2012),Mélanie Talcott

Chroniques de l’Ombre du Regard (2011-2012)

Quatrième de couverture Les phrases se dispersent, le papier absorbe l’encre, les mots s’étiolent ou déposent en nous leur limon. Il reste les livres écornés de tous nos oublis, ceux dont les pages ne nous ont jamais traversé ou ont frémi de nos justes énervements devant leur stupide médiocrité. Mais il y a ceux qui nous émeuvent, nous bouleversent, nous[…]

Lire la suite →