Tournez la page, y’a rien à voir

Il faudrait peut-être arrêter de faire croire que participer à un salon de livres et non pas un salon littéraire, c’est le summum de la consécration et le lieu de rencontres inoubliables ! Participer à  un salon, c’est en général chiant, coûteux plus que rentable, en kilomètres et en temps, et à vous dégoûter d’écrire, tant on s’y transforme momentanément en[…]

Lire la suite →

Le devoir d’irrespect, Claude Julien

Au bout du compte, le choix de celui qui écrit dépend de son tempérament plus que de ses analyses. Et souvent les précède. Voilà qui fournira une belle occasion de s’indigner ! Car, s’il en est ainsi, la réflexion n’aurait donc d’autre rôle que de servir d’obscures passions en les habillant d’arguments suffisamment élaborés pour leur fournir une indispensable parure[…]

Lire la suite →

Notre civilisation est en train de disparaître, Jean Raspail

Écrivain, Jean Raspail décrivait en 1973, dans son roman “le Camp des saints”, la submersion de l’Europe par la multitude des migrants du tiers-monde. Que vous inspire la situation actuelle ? Vous savez, je n’ai guère envie de me joindre à la grande ronde des intellectuels qui passent leur temps à débattre de l’immigration… J’ai l’impression que ces colloques ne[…]

Lire la suite →

Le libre penseur, Gilbert Ross

Nous avons tous un certain degré d’admiration pour ces penseurs avant-gardistes qui étaient en avance sur leur temps ou pour ces individus libres d’esprit qui ont eu le courage, la volonté et la perspicacité de s’exprimer malgré le risque d’être considérés comme des non-conformistes et de se faire exclure de la société. Eh bien, à vrai dire, ce n’est jamais[…]

Lire la suite →

Norman Béthune… De l’Espagne à la Chine

En octobre 1936, Béthune conscient que “la démocratie se débat entre la vie et la mort. Cela a commencé par le Japon et maintenant, cela gagne l’Espagne. Bientôt, tous les pays seront touchés. Si nous ne les (les fascistes) détenons pas en Espagne, alors que nous pouvons encore le faire, ils convertiront le monde en une boucherie.”, s’engage, avec 1700[…]

Lire la suite →

Quand Shakespeare se fâche…

« Il existe aujourd’hui quelques hommes remplis de sagesse, d’une science unique, doués de grandes vertus et de grands pouvoirs. Leur vie et leurs mœurs sont intègres, leur prudence sans défaut. Par leur âge et leur force ils seraient à même de rendre de grands services dans les conseils pour la chose publique ; mais les gens de cour les[…]

Lire la suite →

La Mélodie de la Connaissance

Notre science est un résumé froid et limité Qui coupe en formule le tout vivant. Elle a un cerveau et une tête, mais pas d’âme: Elle voit toutes choses dans un relief taillé de l’extérieur. Mais comment peut-on connaître le monde sans ses profondeurs? Le visible a ses racines dans le non-vu Et chaque invisible cache sa signification Dans un[…]

Lire la suite →

Le pot de confiture

Je les vois, je les écoute. Palabrer, polémiquer, s’invectiver. Ils se posent tous des questions, la même à vrai dire. Qui est responsable de cette tragédie dont on suit le déroulement, scène après scène, retransmise en direct sur nos écrans de télévision. Une tragédie qui ne connait pas de frontières, qui se fout des conventions, des internationales comme des nationales,[…]

Lire la suite →