Voter c’est abdiquer, Elisée Reclus

Illustration de Dariusz Klimczak Lettre à Jean Grave  Clarens, Vaud, 26 septembre 1885. Compagnons,  Vous demandez à un homme de bonne volonté, qui n’est ni votant ni candidat, de vous exposer quelles sont ses idées sur l’exercice du droit de suffrage.  Le délai que vous m’accordez est bien court, mais ayant, au sujet du vote électoral, des convictions bien nettes,[…]

Lire la suite →

Catéchisme du parfait mouton, André Lorulot (extrait)

André Lorulot, né Georges Roulot, en 1885 (mort en 1963), fut un propagandiste anarchiste individualiste, puis libre penseur. « Anti » tout, il fut un militant sans étiquette. Voici un extrait de l’un de ces ouvrages, qui aborde également d’autres « outils » du mouton comme la religion, l’armée… Il y a parle aussi de la femme… et là André Lorulot tombe facilement dans[…]

Lire la suite →

De l’art de gouverner, de Machiavel

Il suffirait de changer un ou deux mots, pour que le philosophe florentin, Nicolas Machiavel, (1469-1527) soit toujours le conseiller de nos princes… De l’art de gouverner… (Le Prince, chap. XVIII) […] Il n’est pas bien nécessaire qu’un prince possède toutes les bonnes qualités, mais il l’est qu’il paraisse les avoir. J’ose même dire que, s’il les avait effectivement, et[…]

Lire la suite →

Un discours d’actualité… de 1933, par Franklin Delano Roosevelt

Discours du 4 mars 1933 de Franklin Delano Roosevelt devant le Congrès « C‘est par dessus tout le moment de dire la vérité, toute la vérité, franchement et courageusement. Nous ne pouvons faire l’économie de l’honnêteté face à la situation de notre pays aujourd’hui.  […] La seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même — l’indéfinissable, la déraisonnable,[…]

Lire la suite →

La grève des électeurs, d’Octave Mirbeau

La grève des électeurs, écrit par Octave Mirbeau, fut publié le 28 novembre 1888 dans Le Figaro. Texte toujours d’actualité, il suffit pour le faire résonner de changer les noms des uns, ceux d’hier, par ceux des autres, ceux d’aujourd’hui…. A lire et à méditer sans modération. Une chose m’étonne prodigieusement — j’oserai dire qu’elle me stupéfie — c’est qu’à[…]

Lire la suite →

La France contre les robots, Georges Bernanos

Être informé de tout et condamné ainsi à ne rien comprendre tel est le sort des imbéciles. Georges Bernanos Nous trouvons même pénible d’être des hommes – des hommes, des vrais, avec leur propre corps, leur propre sang, bien à eux; nous aspirons à être des espèces d’hommes universels imaginaires. Nous sommes mort-nés et il y a d’ailleurs longtemps que[…]

Lire la suite →

Haïr l’Autre, tous les autres – Georges Hyvernaud et Jean Bradley

… pour ne pas nous affronter à notre ambiguïté. « Odeur du sang, odeur de merde, odeur d’urine, odeur de chair brûlée et pourrie. Odeur de peur. Odeur de haine. Odeur aussi d’humanité. Odeurs toujours dans mon odeur et dans mes souvenirs… »,  aurait résumé mon amie Birgit, qui aurait ajouté : « mais que peut-on faire quand cette douleur n’est pas d’ordre physique,[…]

Lire la suite →