Ce qu’ils écrivent

Les livres des uns et des autres, de préférence œuvre de ceux qui indépendants par nature ou n’ayant pas d’autre choix, cheminent hors des sentiers battus laminés par les grands de l’édition.


Ouvrons d’abord nos appétits avec ceciici

  • Point Oméga, de DonDeLillo – Mai 2013

C’est une histoire bizarre, une histoire qui ne s’écoule pas, qui ennuie même. Il semble qu’il ne se passe rien, du moins rien de ce que l’on attend habituellement d’un univers romanesque. Lire plus

  • Monsieur Sapiro, de Benny Barbash – Mai 2013

Miki, publicitaire sur le déclin, homme sans envergure, ennuyeux et trouillard aimerait être quelqu’un d’autre, quelqu’un dont la vie ne serait pas faite d’une accumulation de trahisons silencieuses, de lâches dérobades, de compromis sans gloire, d’abstinence sexuelle conjugale et autres coups de boutoirs distraits. Bien trop couard pour en décider lui-même, il aimerait que le destin le projette inespérément dans une vie plus émoustillante. Lire plus

  • Mama mia, de Camille Arman – 4 août 2012

Il suffirait que l’on ajoute un point d’exclamation au titre du roman, Mama mia, de Camille Arman, pour prendre la pleine mesure de l’ambigüité qui enveloppe nos sentiments, Lire plus… 

  • Le Banquet des philosophes ou le mythe de la taverne, d’Edmonde Vergnes-Permingeat – 22 juin 2012

De ripailles en victuailles, de bouteilles d’excellence au verre vite bu, bientôt les corps relâchent leur vigilance, la bienséance se fait dionysiaque, les egos se dépouillent de leurs armures, l’effeuillage des idées met à nu l’étroitesse dans laquelle elle enferme les esprits, aussi brillants soit-il. Lire plus

  • Le Pain Nu, de Mohamed Choukri – 23 avril 2012

Raconter la misère, la mettre en mots, lui donner l’ossature émotionnelle que les faits matériels lui dénient, relèvent de la prouesse que bien peu réussissent. Sans doute parce que la plupart de ceux qui l’ont subi et souffert dans leur chair et leur cœur règlent ses comptes avec elle, une fois qu’ils en sont sortis. Lire plus

  • Noirceur des cimes, de Thierry Ledru – 19 avril 2012

Je ne connais rien à la montagne, si ce n’est les sentiers de chèvres qui font croire au promeneur du dimanche qu’il pourrait bouffer de la paroi aussi facilement qu’il boit une bière, accoudé au bar de la station où il écume ses vacances. Mon grand-père maternel, qui était un homme extraordinaire dans l’ordinaire des jours, me répétait souvent, en trottinant sur ces chemins, que les pauvres, les plus beaux voyages qu’ils font, c’est avec le sport… Lire plus

  • Le convoi de l’eau, de Akira Yoshimura – 4 avril 2012

Dans Le convoi de l’eau, tout comme dans ses autres romans et nouvelles,  Akira Yoshimura aborde le thème – récurrent dans son œuvre – de la mort et des multiples visages qu’elle revêt. Lire plus

  • Le Tigre Blanc, de Aravind Adiga – 30 mars 2012

Dans ses interviews, Aravind Adiga insiste sur le fait que Le tigre blanc relève de la fiction ou d’une réalité rarissime. Pourtant, à lire ce portrait au vitriol de l’Inde contemporaine, je n’ai pu m’empêcher de penser à tous ces Balram Halwaï que j’ai croisé durant les cinq ans que j’ai passé au Tamil Nadu. Lire plus

  • Mensonges, de Valérie Zenatti – 7 mars 2012

Un monologue à deux voix, un jeu d’échos entre Aharon Appelfeld, écrivain juif plutôt qu’israélien et Valérie Zenatti, sa traductrice et amie … Lire plus

  • Gémini, de Marie Fontaine10 février 2012

Un drôle de bouquin… Cynique, mordant, parfois cinglant, un humour noir qui revisite ces pensées interlopes que l’on planque soigneusement sous le tapis de nos hypocrisies. Lire plus

  • Je suis venue vous dire, de Marie Fontaine – 20 Janvier 2012

On imagine l’auteur de ce recueil de nouvelles où l’imaginaire est plaqué au réel, penché à sa table de travail… Lire plus

  • Les Passagers Perdus, de Stéphane Bellat – 15 décembre 2011

Ne pas se connaître, c’est mourir.
Il est des histoires, quels que soient le genre et le support qu’elles empruntent, dont l’important n’est pas ce qu’elles racontent à celui qui les reçoit, sinon la capacité de réflexion qu’elles drainent avec elles. Les Passagers perdus de Stéphane Bellat en sont un exemple. Lire plus…

  • Dans le Regard de l’Autre, de Michel Rederon – 7 Novembre 2011

Moïse Kisling, peintre juif polonais, né à Cracovie, fut l’un des piliers de L’école de Paris, aux côtés de Chagall, Brancusi, Soutine ou Modigliani. Lire plus

  • L’Attrape-secrets, de Françoise Vielzeuf-Balez – 7 Novembre 2011

Sur la couverture de L’attrape-secrets, l’entrée d’Auschwitz, affiche la thématique de l’ouvrage, dédié comme l’écrit l’auteur  à toutes les petites filles dont la vie s’est arrêtée sans raison, une histoire pour penser à toutes celles et ceux qui survivent encore aujourd’hui et dont le visage et les gestes nous rappellent que leur vie ne leur appartient plus. Lire plus

  • La voix de l’absent, de Nelly Savrot – 15 Octobre 2011

La voix de l’absent de Nelly Savrot nous entraîne dans le clair-obscur d’une rencontre, celle d’une femme, Lorraine, et d’un livre, Nuages, sésame poétique qui la fera pénétrer dans l’univers intime de son auteur, Samuel Orel. Lire plus

  • Un souffle, un poète, de Daniel Leduc – 30 Septembre 2011

La mélancolie habille ses mots. Ils ont une couleur, une musique, presque une odeur. De leurs tonalités surgissent des images, de leur musique, un murmure et de leur odeur, la mémoire de nos oublis. Lire plus...

  • Buvez… car ceci est mon soda – 24 septembre 2011

Il y a des bouquins qui vous mettent en rogne. Dès les premières pages, on regrette déjà les quelques euros dont on s’est fendu, participant ainsi au battage médiatique qui entoure la publication des auteurs qui – comme on dit – ont un nom et aux critiques dithyrambiques qui suivent sa publication. On se sent même coupable de trouver aussi lamentables, et dans la forme et dans le fonds, ces œuvres impardonnables qui transforment la littérature en une soupe populaire.  Lire plus

  • De Chandigarh à Bombay – 7 septembre 2011

Loin de Chandigarh de Tarun Tejpal et Le Seigneur de Bombay* de Vikram Chandra.
Deux livres, tous deux qualifiés souvent par une critique élogieuse comme des sagas, un grand roman d’amour envoûtant pour le premier et un vertigineux thriller policier pour le second qui ont pour toile de fond, l’Inde du passé, celle de la Partition et du présent, celle du boum économique. Lire plus...