Dans le regard de l’Autre, de Michel Rederon

Moïse Kisling, peintre juif polonais, né à Cracovie, fut l’un des piliers de L’école de Paris, aux côtés de Chagall, Brancusi, Soutine ou Modigliani.Peintre méconnu, voire oublié, Kisling est le héros de ce Regard de l’Autre, une de ses toiles étant le témoin muet d’un drame familial dont la jeune Julia en est à la fois la pièce maîtresse et la spectatrice.

L’intrigue est bien ficelée, les personnages bien campés, certaines descriptions donnent des envies nomades, comme celle du cimetière israélite de Nîmes, le style de l’auteur, Michel Rederon, est fluide et  simple, et pourtant on reste, la dernière page tournée, perplexe. Peut-être, parce que la question de la judéité, but déclaré de la narration, n’est abordée que superficiellement, trop rapidement et s’en tient à des clichés. Or, sa perception par l’héroïne qui découvre la sienne à laquelle répond à la fois son intériorité et le regard de l’Autre, aurait pu amener une réflexion plus profonde à l’heure où justement la différence, toutes les différences, nous renvoient et nous acculent à nos propres aveuglements.

© L’Ombre du Regard Ed., Mélanie Talcott  – 2011
Dans le regard de l’Autre, de Michel Rederon
Editions de l’Armançon
ISBN : 978-2-84479-154-2

One thought on “Dans le regard de l’Autre, de Michel Rederon

  1. Merci pour le retour du livre (je n’y croyais pas trop !!!) Et merci également pour votre commentaire que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt, même si je regrette que ce livre ne vous ait pas totalement convaincue. J’ai plus chercher à faire un livre sur la culpabilité que sur la judéïté que je connais assez mal ( phrase clé du livre: « … pour moi, ne pas avoir été là n’est pas une excuse suffisante. … ne pas avoir été un acteur de ce drame ne me donnait pas l’absolution car cela ne me disait pas quelle aurait été mon attitude…Une question me hantait : Qu’aurais-je fait à la place de cette homme? »)
    Voilà le message qu’apparemment je n’ai pas réussi à faire passer. Cela n’ôte rien à la pertinence de vos commentaires et je suis prêt à soumettre en autre de mes livres à votre lecture avertie si l’occasion nous en est donnée.
    Bien amicalement;
    Michel Rederon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *