Il y a de l’eau dans le gaz !

ours, pneu,National Geographic

En mai, fais ce qu’il te plait, avait-on coutume de dire il y a un demi-siècle. Les temps changent, chantait alors Dylan, l’eau commence à monter. Il n’avait pas tort, sauf que l’enthousiasme s’est tourné en eau de boudin. Actuellement, ce serait plutôt, en mai fais ce qu’on te dit, rame et ferme-là. On ne chante plus, on prie. Mais Notre Père, Lui, qu’il soit béni par la « phynance » ou par nos croyances, s’en lave les mains ou s’amuse à faire des ronds dans l’eau. Il doit se dire que son Arche de Noé, on l’a bien niquée. Les baleines sont momifiées au plastique, les abeilles ont paumé leurs GPS, il n’y a plus d’insectes dans les champs, les oiseaux se font sauter la cervelle contre les tours de verre où miroitent des nuages virtuels et les ours polaires font les poubelles, des milliers d’enfants aussi. La mort perd ses eaux, des balles et des bombes, un peu partout sur la planète tandis que l’on chiffre statistiquement les pertes, en vies. On nage entre deux eaux, on navigue en eaux troubles. Nos rebellions ne sont que tempêtes dans un verre d’eau aux cris de laissons couler ! Autant de coups d’épée dans l’eau ! On se noie. On ne gagne même plus l’eau que l’on boit, mais les cochons, eux, continuent à ne pas s’engraisser avec de l’eau claire. De plus en plus riches, ils nous pompent jusqu’à l’assèchement en jurant : « Fontaines, jamais je ne boirais de votre eau. » Les pauvres de plus en plus pauvres se retrouvent le bec dans l’eau, mais s’entêtent à la porter à la rivière. Suons donc sang et eau ! C’est l’équation de nos météos sociales. Toujours plus-plus. Rarement moins-moins. Les eaux sédatives ont remplacé celles de cave. Le ciel, lui-même, fond tout en eau. Il en pisse des seaux. Tous les ruisseaux vont à la mer et sous chaque pont, coulent nos regrets et nos amours. Bienheureusement, il faut se méfier des eaux qui dorment. Ne dit-on pas : « tant va la cruche à l’eau qu’elle finit par se rompre ? »

© L’Ombre du Regard Ed., Mélanie Talcott  – 16 Mai 2018
Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l’article L 122-5
du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de l’ensemble de ce site sans l’autorisation expresse de l’auteur

 

Photo National Geographic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *