Matéo Maximoff, Fils du Vent et du Verbe… (I)

Matéo Maximoff fut l’un des premiers écrivains Rom en langue française. Je l’ai découvert par hasard en faisant des recherches sur la littérature tsigane. Difficile aujourd’hui de trouver ses livres ! Aussi, je tiens à remercier sa fille, Nouka, sans l’aide de qui cette chronique, constituée de trois volets, ne serait restée qu’une idée… I . – Casse toi, pov’Rom : publié le[…]

Lire la suite →